Aller au menu Aller au contenu
ArchivArrowArrow downCloseFacebookFullscreenInstagramLogo TextMagnifierMinusNextNumberOverviewPinterestPrevQuote 1Quote 2Social MediaShareTwitterUpdatesWienerberger LogoYouTubeYoutube
Edition #21

UNE CONSTRUCTION ET UN HABITAT DURABLES AU FIL DES ANS

Bâtiment écologique

Situé en Belgique, le « Quartier durable » exploite au maximum les possibilités et les avantages économiques du développement durable en s’appuyant sur des méthodes de construction classiques et des matériaux habituels tels que la céramique. Basé sur le concept e4 de Wienerberger (écologie, économie, énergie et émotion), ces maisons de plain-pied offrent une qualité de vie optimale.
grey brick facade apartment building front view De Duurzame Wijk’
© Studio Claerhut
grey brick facade apartment building front view De Duurzame Wijk’ bike
© Studio Claerhut
grey brick facade apartment building front view De Duurzame Wijk’
© Studio Claerhut
grey brick facade apartment building front view De Duurzame Wijk’
© Studio Claerhut

UNE CONSTRUCTION ET UN HABITAT DURABLES AU FIL DES ANS

Bâtiment écologique

Situé en Belgique, le « Quartier durable » exploite au maximum les possibilités et les avantages économiques du développement durable en s’appuyant sur des méthodes de construction classiques et des matériaux habituels tels que la céramique. Basé sur le concept e4 de Wienerberger (écologie, économie, énergie et émotion), ces maisons de plain-pied offrent une qualité de vie optimale.

Le concept de durabilité a été intégré dès le début du projet, notamment à travers le choix de l’emplacement, en bordure de la ville, autour d’un groupement de sept maisons. Même si la surface au sol devait accueillir des unités d’habitation destinées à sept familles, elle a été maintenue quasiment à l’identique (passant de 30 % à 33 % du terrain).

 

grey brick facade apartment building front view De Duurzame Wijk’ bike
© Studio Claerhut

CONCEPT ÉNERGÉTIQUE

La première étape a consisté à créer une enveloppe de bâtiment parfaitement optimisée, avant d’aborder d’autres éléments importants tels que les équipements à basse consommation d’énergie et les énergies renouvelables. Jusqu’à présent, les maisons se sont révélées encore plus efficaces que prévu. Avec des niveaux d’isolation E7/E12 et K16/K19 (pour les maisons mitoyennes et situées aux extrémités respectivement), ces logements répondent à la norme de consommation de 15 kWh/m2/an relative aux maisons passives, et sont donc conçues pour résister à l’épreuve du temps.

 

GESTION DE L’EAU

Concernant les eaux de pluie, l’objectif est d’atteindre la neutralité en eau. Cela implique de collecter et de réutiliser la plus grande quantité possible d’eau de pluie. Les toitures des maisons sont inclinées et recouvertes d’ardoises en céramique, et chaque maison possède un réservoir de 5000 litres d’eau de pluie, relié aux toilettes, à un robinet de maintenance et à un tuyau pour la machine à laver. L’excédent d’eau est évacué par un trop-plein vers le bassin de filtration collectif rempli de gravier et situé dans le jardin commun.

 

grey brick facade apartment building front view De Duurzame Wijk’
© Studio Claerhut
Wienerberger De Duurzame Wijk' - The Sustainable Neighbourhood, Wielfaert Architects Fris in het Landschap
© Studio Claerhut

UN BON INVESTISSEMENT
Le coût total de la construction s’élève à 1 100 euros par m2 HT pour les maisons mitoyennes et 1 210 euros par m² pour les deux maisons des extrémités. La superstructure représente environ un quart (24 %) de ces coûts car elle a une importance décisive sur l’enveloppe de performance. Les conclusions sont claires et nettes : l’enveloppe du bâtiment est durable mais économique et la priorité est donnée au chauffage collectif, avec une attention particulière portée au plan d’énergies renouvelables.

Les méthodes de construction traditionnelles belges recourent à des matériaux de construction en terre cuite et sont donc
parfaites pour réaliser des projets abordables à la longue durée de vie, sans nuire à la qualité ni à l’esthétique.

interior living room peopla modern De Duurzame Wijk’ The Sustainable Neighbourhood
© Studio Claerhut

UNE QUALITÉ DE VIE ÉLEVÉE SUR PLUSIEURS GÉNÉRATIONS

Le confort de vie est au rendez-vous. Très solide, la construction réduit les variations de température grâce au concept de tampon thermique. Pour parvenir à une isolation acoustique optimale, les maisons sont séparées par des dalles en béton et des murs à double cloison remplis d’isolant acoustique. De plus, les façades sont séparées à l’extérieur par une jointure souple.

Afin de permettre aux maisons de s’adapter à la vie de leurs résidents, l’accent a été mis sur l’accessibilité et l’adaptabilité, en prévoyant notamment des seuils bas au niveau de l’entrée, de larges portes, un espace suffisant pour faire tourner un fauteuil roulant, des escaliers compatibles avec un monte-escalier, et bien d’autres choses encore.

Le projet a obtenu la certification BREEAM (Building Research Establishment Environmental Assessment Methodology) avec la mention « Excellent ». C’est seulement le deuxième projet résidentiel à obtenir cette notation en Belgique.

 

INFORMATIONS
  • Nom du projet
    De Duurzame Wijk’ – Quartier écologique Waregem, Belgique
  • Architecte
    Wielfaert Architects, architecte et paysagiste : Fris in het Landschap
  • Produits utilisés

    Terca Eco-brick Linnaeus, Koramic Bellus slate engobe, Koramic Fleece Plus underlay, Porotherm PLS 500, Penter customized water-permeable pavers

  • Année de livraison
    2016
  • Données d'énergie
    Primary energy consumption for heating: 7,436 kWh prim/year Net energy consumption for heating: 9 kWh/year CO2 emissions: -477 kg CO2 / year
Wienerberger Eco Brick Facade color variety facade bricks

Façade

Terca Eco-brick – Belgique

Koramic Bellus Wienerberger grey

Toiture

Koramic Bellus – France

Koramic Fleece underlay Plus blue Wienerberger

Toiture

Koramic Fleece Plus Ecran de sous-toiture- Belgique

Porotherm PLS 500 wienerberger clay brick

Mur

Porotherm PLS 500 – Belgique