Aller au menu Aller au contenu
ArchivArrowArrow downCloseFacebookFullscreenInstagramLogo TextMagnifierMinusNextNumberOverviewPinterestPrevQuote 1Quote 2Social MediaShareTwitterUpdatesWienerberger LogoYouTubeYoutube
Edition #20

L’ART MODERNE À LA RENCONTRE D’UN HÉRITAGE MINIER HISTORIQUE

Bâtiment publique

La rénovation et la reconversion du centre d’interprétation de la Cité des Électriciens à Bruay-la-Bussière, dans le Pas-de-Calais, par l’atelier d’architecture Philippe Prost sont particulièrement remarquables, et ce grâce aux tuiles émaillées rubis.
red roof tiles detail view Cité des Electriciens Bruay-la-Bussière
© Armel Istin
glazed red tiles detail view Cité des Electriciens Bruay-la-Bussière
© Armel Istin
red facade and roof tiles Wienerberger Cité des Electriciens Bruay-la-Bussière
© Armel Istin
Défiler vers le bas
red facade and roof tiles Wienerberger Cité des Electriciens Bruay-la-Bussière
© Armel Istin

L’ART MODERNE À LA RENCONTRE D’UN HÉRITAGE MINIER HISTORIQUE

Bâtiment publique

La rénovation et la reconversion du centre d’interprétation de la Cité des Électriciens à Bruay-la-Bussière, dans le Pas-de-Calais, par l’atelier d’architecture Philippe Prost sont particulièrement remarquables, et ce grâce aux tuiles émaillées rubis.

Avant de devenir le lieu de tournage du film Bienvenue chez les Ch’tis, ce site a hébergé la première cité minière et son alignement de maisons mitoyennes, les corons, dans la région des Hauts-de-France. Parallèlement à la rénovation de la cité existante, un nouveau bâtiment a été ajouté sur le site et vient compléter l’architecture rectiligne des corons. Destiné à abriter le Centre d’interprétation du paysage minier, il se distingue par un revêtement extérieur tout à fait surprenant de tuiles émaillées rubis qui recouvrent les façades et le toit, formant une véritable coque autour du bâtiment. Les tuiles reflètent la lumière changeante de la région et créent un lien avec l’héritage industriel de la région. L’idée était de suivre les règles de construction des corons du XIXe siècle, avec des failles lumineuses rappelant la position des murs porteurs, tout en réinventant l’aspect extérieur.

architectural plan Cité des Electriciens Bruay la Bussière AAPP
© AAPP / Atelier d’architecture Philippe Prost

La tuile permet de conjuguer formes traditionnelles et notes plus contemporaines.

Lucas Monsaingeon, maître d’oeuvre chez AAPP

UN DESIGN TOUT EN NUANCE

La tuile émaillée, au brillant rouge intense et scintillant, forme un revêtement harmonieux que l’on croirait tout droit sorti d’un atelier de céramique. Grâce à ce revêtement en tuiles, l’aspect originel, le format et le panache naturel de la brique sont restaurés. L’architecte Lucas Monsaingeon évoque la « vibration qu’apportent ces nuances de rouge, dues au travail réalisé à la main. » Il salue en outre la pose très subtile des tuiles par des couvreurs expérimentés.

architectural model Cité des Electriciens Bruay la Bussière AAPP
© AAPP / Atelier d’architecture Philippe Prost
Aléonard-Emaillées-Rubis Wienerberger red facade cladding
Aléonard-Emaillées-Rubis

UN GESTE DE CRÉATION

Le bâtiment accueillera éga- lement quatre résidences d’artistes dont l’œuvre s’accordera naturellement avec le brillant du rouge. Soleil et nuages jouent avec l’émail, modifiant sans cesse les reflets et les couleurs, l’ombre et la lumière. Pour l’architecte, il fallait « un geste de création dans cette rénovation, tout en respectant sa vocation patrimoniale. D’ailleurs, l’émail existe en pays minier, notamment en pièces décoratives, insérées dans les toitures en tuiles ou dans les briques de façades de maisons cossues. La tuile Émaillée Rubis donne ainsi vie au nouveau bâtiment : il vibre avec les passages nuageux et offre d’infinies variations au visiteur lorsqu’il se déplace. » Ou comment donner une nouvelle noblesse à notre histoire ouvrière.

Facts
  • Nom du projet
    Cité des Electriciens, Bruay-la-Bussière, France
  • Architecte
    AAPP / Atelier d’architecture - Philippe Prost
  • Produits utilisés

    Aléonard Emaillées Rubis

  • Année de livraison
    2016
Aléonard-Emaillées-Rubis Wienerberger red facade cladding

Toiture

Aléonard Emaillées Rubis – France