Aller au menu Aller au contenu
Edition #24

Il faut considérer les émissions de CO2 d’un point de vue approprié. Par rapport à d’autres objets du quotidien, les émissions d’un bâtiment en brique à haute efficacité énergétique (construit selon les principes e4 : économie, énergie, écologie et émotion) sont très faibles

Wienerberger

Buildings: e4 House Poland
Défiler vers le bas
Buildings: Passive Houses
© SG Photography

UNE MAISON ECOENERGETIQUE EN BRIQUE CONTRIBUE A REDUIRE LA CONSOMMATION D’ENERGIE ET LES EMISSIONS DE CO2

Bâtiment écologique

Lorsque l’on considère l’ensemble du cycle de vie de ces produits, il est important de tenir compte de la forte consommation d’énergie nécessaire à la fabrication de produits en terre cuite. L’entretien et la maintenance d’un bâtiment constituent un facteur de coût important. Les constructions en brique démontrent une bonne efficacité énergétique lorsque l’on considère l’ensemble de leur cycle de vie.

L’énergie nécessaire à leur production et les émissions de CO2 qui en découlent ne représentent qu’une petite partie de l’ensemble. Si l’on tient compte de toute la durée de vie du bâtiment, l’impact environnemental lié à la fabrication des matériaux en terre cuite est très faible. 90 % des émissions globales de CO2 d’un bâtiment se produisent pendant la phase d’utilisation, y compris la maintenance et la déconstruction ; seulement 10 % de ces émissions se produisent pendant la construction.

 

Il faut considérer les émissions de CO2 d’un point de vue approprié. Par rapport à d’autres objets du quotidien, les émissions d’un bâtiment en brique à haute efficacité énergétique (construit selon les principes e4 : économie, énergie, écologie et émotion) sont très faibles. À titre d’exemple, en un an, une vache produit 8,7 fois plus d’émissions de CO2 qu’une maison écoénergétique en brique, et un avion produit 870 fois plus de CO2 !

Pro Clay Graphic